• Prise en charge hebdomadaire par
    Divers
    professionnels
  • Accès gratuit
    au centre d’entraînement
  • Style d’entraînement
    Ludique
Accueil-Articles - Traiter La Scoliose Avec La Posturologie, sur Centre d'entraînement Katalysis

Traiter la scoliose avec la posturologie

Texte original de Posturepro

https://www.posturepro.net/posturology-and-scoliosis/

 

Quels sont les fondements neurophysiologiques des traitements actuels de la scoliose? Il n'existe aucune base en neurophysiologie pour les traitements de la scoliose. Le traitement de la scoliose est purement symptomatique et est traitée avec l'usage d'un tuteur, une orthèse ou une chirurgie (Harrington rod). La scoliose, qui est une courbure anormale de la colonne vertébrale, se courbe typiquement en forme de «C» ou de «S» - forme qui peut être identifiée en regardant le dos. Puisque le dos est courbé et que la personne a tendance à pencher d'un côté, ou que l'une de ses épaules est plus basse que l'autre, une question commune surgit : «Si j'ai une mauvaise posture assise lorsque j’ai le dos appuyé, vais-je développer une scoliose ? ".

La réponse courte est non. La scoliose ne provient d'aucun type de participation sportive, de sacs à dos, de positions de sommeil ou de différences mineures de longueur de jambe. La forme la plus courante de la scoliose est la scoliose idiopathique, ce qui signifie essentiellement « de cause inconnue ». Cela signifie que les chercheurs ne savent pas ce qui cause la scoliose.

Pour les posturologues, la scoliose est une pathologie du système postural. Les ceintures scapulaires et pelviennes sont les systèmes tampons de la posture et dans de nombreux cas de scoliose, il semble qu'ils ont cessé de jouer leur rôle de tampon au niveau de la moelle épinière.

Voici ce que nous savons sur la scoliose :

- Elle est plus fréquente chez les femmes (9 femmes pour 1 homme)

- Nous ne pouvons pas savoir à quel âge précis elle débute

- Si elle commence avant la puberté, elle sera toujours une scoliose significative

- Si il y a un facteur génétique, le sujet aura plus de chances de développer la scoliose

- Toute personne peut avoir une scoliose

- Les scientifiques n'ont jamais identifié de gène spécifique pour la scoliose

 

Une étude récente de FOURNIER a démontré que dans 254 cas de scoliose, tous avaient une participation oculaire. Il est intéressant de noter qu'il n'y a pas de cas connus de scoliose chez les enfants nés aveugles (DUBOUSSAIS).

La posturologie nous a permis de démontrer que la scoliose pouvait être séparée en deux groupes : le premier groupe, où le bassin est exclu de la participation à la scoliose, et le deuxième groupe, où le bassin participe au processus de la scoliose.

Montré dans l'image ci-dessous;

- La crête iliaque n'a pas la même orientation;

- Les lignes de Shenton sont asymétriques;

- Et le trou de l'obturateur n'a pas une forme identique.

Les plaques de force nous ont permis de mesurer les pics posturaux du bassin. Il est bien connu et compris en posturologie que le protocole de traitement avec les patients atteints de scoliose sera différent d’un groupe à l’autre.

- Dans le premier cas où le bassin participe, les sujets réagissent mieux au traitement, que ce soit par un corset, la réhabilitation ou des techniques de reprogrammation posturales. Avec le bassin inclus, le Deriver de Fourier présente un pic anormal entre 0,2 et 0,6. Plus les pics sont importants, pire est la scoliose.

- Dans le second cas où le bassin ne participe pas, les sujets ne réagissent pas bien aux méthodes d'étirement. Sur les plaques de force, le Deriver de Fourier présente des réflexes vestibulaire-spinaux anormaux et des pics entre 0,2 et 2, ce qui suggère qu'il existe probablement une non-maturité proprioceptive.

Lorsqu'on regarde le plan frontal, le sujet avec le bassin exclu présente des déplacements latéraux irréguliers de la tête et du thorax. Les cas de scoliose avec le bassin exclu sont les plus graves : ils sont les plus évolutifs et les plus difficiles à traiter.

 

Certains auteurs comme Duval Beaupere croyaient qu'à la fin de la puberté la scoliose s'était accrue et stabilisée. Nous savons maintenant que c'est faux. La scoliose continuera d'évoluer entre 0,5 et 2 degrés par an, ce qui équivaut à 10 degrés (0,5%) et 40 degrés (2%) sur 20 ans.

En termes de maturité proprioceptive et de scoliose, nous avons émis une hypothèse qui nous permet de comprendre pourquoi n'importe qui peut développer la scoliose, et pourquoi les sujets avec l'hérédité de la scoliose ont plus de risques de le développer.

- La première hypothèse est la suivante : Si une asymétrie de motricité oculaire (manque de convergence) d'un œil existe avant l'âge de 7 ½ ans, il y aura un retard dans la maturité proprioceptive et n'importe qui pourra développer une scoliose.

- La deuxième hypothèse : Seul les sujets qui ont une hérédité en maturité proprioceptive pourraient développer une scoliose après l'âge de 7 ½ ans si une asymétrie de motricité oculaire existe.

Ces deux hypothèses expliquent pourquoi il est possible pour quiconque de développer une scoliose avant l'âge de 16 ½ ans.

 

TRAITEMENT

1) Le premier traitement est la calibration posturale;

2) Une semelle doit être portée pour la scoliose au-dessus de 35 degrés, si la posture n'est pas corrigée, la semelle ne fonctionnera pas bien avec le bassin exclu;

3) La rééducation proprioceptive (la scoliose avec le bassin exclu ne doit PAS être étirée);

4) À l'avenir, si nous sommes en mesure de faire la différence entre ces deux types de scoliose, nous trouverons probablement une pathologie génétique qui induit le problème de proprioception, avec la possibilité de faire la prévention par la calibration posturale et la rééducation proprioceptive.

 

CONCLUSION

Les posturologues peuvent faire un diagnostic précieux et offrir un traitement significatif de la dysfonction posturale chez les patients atteints de scoliose. Les plaques de force ont montré une disparition de pics anormaux sur le Derivier de Fournier avec la calibration posturale. Dans le cadre d'une approche globale de la gestion de la scoliose, les posturologues ont évalué le pied, les yeux, la peau et la piqûre pour les schémas sensoriels et neuromusculaires de dysfonctionnement qui peuvent être atténués par des traitements non chirurgicaux. Dans les deux cas de scoliose (inclus ou exclus), la calibration posturale et la rééducation proprioceptive sont recommandés.

Vous souffrez ou vous connaissez quelqu’un qui souffre d’une scoliose ? Prenez rendez-vous pour une évaluation.

 

 

Articles similaires

La posture et ses impacts sur la digestion

La posture et ses impacts sur la digestion

Nous avons trop longtemps cru que « nous sommes ce que nous mangeons », alors qu'en

En savoir plus
comments powered by Disqus